Comme chaque année, du 29 au 31 mars, à Woluwe-St-Pierre, tous les élèves de 5ème année, accompagnés par huit professeurs, ont vécu une retraite spirituelle. Le thème choisi était prometteur : « Que tes œuvres sont belles ». L’objectif de cette rencontre était, en effet, de réfléchir sur l’importance de l’art et de la beauté dans nos vies.

Le premier jour fut riche en émotions puisque le car arriva avec plus d’une heure de retard pour nous conduire à notre destination. Cela allait décaler l’horaire de notre journée qui se termina sur un film visionné (trop !) tardivement.

« Je n’ai pas aimé le film du mercredi soir. Le film en lui-même était bien choisi mais nous étions, pour la plupart, très fatigués. Donc nous n’avons pas bien su nous concentrer… » (Elève de 5 TQ1). L’après-midi, les visites sur la BD et les graffiti furent diversement appréciées par les étudiants, même si un élève affirme: « L’excursion dans Bruxelles pour découvrir l’univers des graffiti était exceptionnelle. C’était la première fois que j’étais si captivé par une visite scolaire » (élève de 5 G2).

Le deuxième jour, l’esprit véritable d’une retraite spirituelle s’est peu à peu installé dans le groupe. « J’ai aimé l’ambiance qui s’est installée le deuxième jour lors des activités du parc qui ont développé un esprit de groupe et nous ont permis de mettre de côté nos querelles .» (Elève de 5 G1). A ce propos, quelqu’un ajoute : « J’ai beaucoup apprécié les activités du jeudi matin car les élèves de mon groupe étaient soudés et on s’encourageait. » (Elève de 5 TQ1).

L’après-midi de cette journée, sur base de deux choix préalablement établis, chaque élève allait être initié au dessin de la BD, à l’improvisation théâtrale, à la poésie orale (le slam) ou à la création artistique à partir d’éléments trouvés dans la nature.

« J’ai aimé mes ateliers (nature et impro). Malgré ma phobie des bestioles, je me suis beaucoup amusée. L’impro m’a appris à m’ouvrir un peu plus aux autres, à être moins gênée. C’était très marrant ! » (Elève de 5 TQ2). « Faire des mandalas dans la nature était très amusant.» (Elève 5 G1). « J’ai beaucoup apprécié le deuxième jour, celui où j’ai participé à l’atelier de slam et celui de l’impro. C’était très enrichissant et je me suis découvert un talent que je ne me connaissais pas : slammer. » (Elève de 5 G2). « J’ai aimé l’atelier BD. Il m’a appris à dessiner un personnage, c’est une chose que je ne savais pas faire avant la retraite.» (Elève de 5 TQ1). « J’ai apprécié l’atelier BD car j’ai appris de nouvelles techniques pour améliorer mes dessins. (…) Même si je ne dessine pas encore comme un pro (comme notre animateur), j’ai pu progresser dans ma manière de dessiner.» (Elève de 5 TQ1).

retraite-isf-01
retraite-isf-02
retraite-isf-03
retraite-isf-04
retraite-isf-05
retraite-isf-06

La veillée animée par un chanteur est unanimement saluée par les élèves.

« Ce que j’ai le plus aimé, c’est la veillée. C’était vraiment exceptionnel. (…) Nous avons pu vivre ensemble un moment de convivialité, de joie et de bonne humeur. » (Elève de 5 G2). « La veillée était une très bonne expérience. L’ambiance était au rendez-vous et il y a eu beaucoup d’émotion lors de la présentation de l’atelier de slam. » (Elève de 5 TQ1). « J’ai apprécié la veillée qui était festive et interactive. Nous avons pu mettre en commun nos découvertes. » (Elève de 5 TQ2). « La soirée du jeudi, où tout le monde a dansé, chanté et partagé le travail effectué dans les ateliers, restera mon plus beau souvenir. » (Elève de 5 G1)

La troisième journée visait l’approfondissement spirituel, le cœur de toute retraite. Cette année, c’est le texte biblique de la Transfiguration de Jésus qui était au centre des divers ateliers : étude biblique, analyse d’une icône et apprentissage de chants. Un atelier finalisait aussi le grand jeu de la veille dans le parc et un autre proposait aux élèves d’évaluer les trois jours vécus ensemble. L’eucharistie concluait notre rencontre. A ce propos, une étudiante s’étonne : « Le troisième jour, l’après-midi était riche en surprise car l’eucharistie était très bien. » (Elève de 5 G1).

Difficile de résumer la richesse relationnelle vécue entre professeurs et élèves durant ces trois jours. « J’ai beaucoup apprécié le comportement des professeurs. J’ai beaucoup ri avec eux. Je les voyais un peu comme des camarades (avec tout le respect que je leur dois, bien sûr !) » (Elève de 5 G1). « Le jeu de la cacahuète nous a beaucoup rapprochés » (Elève de 5 TQ2). Difficile aussi de résumer tout ce que les élèves ont appris. « J’ai appris à vivre en communauté, sans la nécessité absolue d’un téléphone. C’est une expérience enrichissante. » (Elève de 5 G2). « J’ai appris que dans un groupe, il faut être solidaire, savoir s’aider les uns les autres et toujours pousser les plus faibles vers le haut. Il faut les encourager. » (Elève de 5 TQ1). « J’ai appris qu’il y avait de la beauté en chacun de nous. » (Elève de 5 G2).

Ce dernier témoignage est sans doute une belle conclusion qui synthétise l’objectif principal poursuivi durant cette retraite.